Hyrule's Journey

Retour

Djinn

Catégorie : Essence

Famille : Essence

Habitat naturel : Désert Gérudo

Rareté : Très rare ()


Djinn



« Du Royaume des Songes, le Djinn est le maître incontesté, mon Seigneur. Ne vous y risquez pas, quand bien même vous souhaiteriez revoir votre bien aimée » Alarik le Grand à son roi Daphnès Nohansen Hyrule, inquiet pour sa santé mentale autant que pour son cœur



Parfois présenté comme un dieu dans les mythes Gérudos, le Djinn est décrit comme une créature dont l'essence même est magique. Il est dit de lui qu'il se nourrit tantôt des rêves, tantôt des espoirs et tantôt des peurs des hommes avec lesquels il joue comme un auteur joue avec ses personnages. En vérité, le Djinn n'est pas un dieu, mais pour quiconque n'est pas initié aux arcanes, c'est tout comme. Doué d'une puissance exceptionnelle, on prétend qu'aucun magicien n'est en mesure de rivaliser avec la force du Djinn sans jouer de la ruse et de la grivèlerie.



Dans la mythologie Gérudo, il hante le désert à la recherche d'âmes égarées dont il se nourrit et desquelles il puise son pouvoir. Quand il capture un voyageur, il l'emprisonne dans un monde de merveilles et de joie, si grisant qu'il finit par prendre la place du réel, dans l'esprit de la victime. Le Djinn maintient alors en vie le rêveur et consume son essence à petit feu. Salan Oukef, la reine Gérudo des légendes du millénaire passé, aurait été la proie d'un de ces esprits et racontait que plus elle faiblissait, plus le songe dans lequel le Djinn la maintenait virait au cauchemar. Les récits relatent différentes versions de sa victoire face au Djinn, bien que cela soit souvent la première apparition de sa conseillère, magicienne et amante dans les textes. A deux, elles viennent à bout de la créature et obtiennent de lui un vœux qu'il ne peut refuser. Nul ne sait quel fut l'exigence de la Reine, mais son règne fut l'un des plus glorieux de toute l'histoire du peuple du désert, tant et si bien que de nombreux récits s'y réfèrent encore. Et tout romancé que puisse être cette légende, elle traduit au moins partiellement la vaste étendue des pouvoirs du Djinn.



En combat, comme en apparence, il n'existe pas de vrai portrait d'une telle entité. Changeforme, il adopte le visage qui lui sied le mieux pour défaire son adversaire et son intelligence hors du commun, souvent comparée à celle des Dragons de jadis, lui permet d'adapter sa stratégie ainsi qu'il le doit. Toujours est-il que dans tous les récits aucun non-initié n'a remporté une victoire sur une pareille créature.