Nouveau Départ [Dernier rp d'Altaranth]

Llanistar van Rusadir


Inventaire

(vide)

[hrp]Dernier rp du perso Altaranth avant très longtemps. Je n'attends aucune réponse à vrai dire, c'est juste un dernier texte pour signifier son départ. Je le reprendrais un jour, surement. A écouter pendant: Une musique cool[/hrp]

Lorsque Altaranth parvint au temple du temps après sa rencontre au cimetière avec le jeune musicien Sheik, le jour pointait à l'horizon. L'aube arrivait et avec elle l'espoir jaillissait de nouveau dans le coeur des hommes. Alors que le démon admirait le spectacle qui lui était offert il se demanda depuis combien de temps il n'avait plus apprécié de lever de soleil. Tandis que l'Astre du jour venait dispenser sa lumière au monde entier, il lui semblait que c'était pour lui que la nature se faisait si belle en ce nouveau jour. Il repensa à la phrase qu'il avait transmis à son peuple, bien au nord. Ce peuple qui attendait son retour depuis bien trop longtemps et qui lui restait fidèle. Pour lui faire garder espoir, Altaranth, leur empereur et leur guide avait fait gravé dans leurs esprits ces deux mots : Aurë Entuluvia. Le jour reviendra.

Il en était sur, ce jour qui naissait était le sien, celui de son retour.
Oh bien sur, il n'avait pas fini sa tache à Hyrule. Il lui restait énormément à y faire. Mais tout cela pouvait bien attendre. Cela faisait trop longtemps qu'il n'avait pas vu ces fils. Kaeden devait être grand à présent du haut de ses dix printemps. Depuis combien de temps n'avait il pas pensé à eux. Il eut un léger rire en pensant qu'il avait dû être un bien piètre père durant toutes ces années d'exil. L'heure était venue de les rejoindre.

Altaranth marcha jusqu'à l'autel des pierres ancestrales. Il aurait tant voulu que son plan fonctionne cette fois. Le bonheur aux hommes, voilà tout ce qu'il voulait. Mais jamais les hyliens ne le laisseraient faire ce qu'il prévoyait. Les mortels ont tellement peu le temps de voir du changement qu'ils en ont peur. Il reviendrait, un jour, finir ce qu'il avait déjà commencé. Il tiendrait sa parole, envers et contre tous. Car c'était à présent son seul objectif. Ses fils pourraient toujours s'en sortir sans lui, son peuple avait survécu des siècles sans qu'il ne puisse le guider et sa culpabilité envers Nelian s'était envolée grâce à Sheik. Il ne lui restait plus qu'à prendre sa revanche sur les dieux.
Il planta son regard sur la porte du temps. L'unique barrière qui l'en empêchait. Ultime rempart contre l'accomplissement de son serment. Il savait qu'il la franchirait. Un jour.

Il repensa enfin à tous ceux qu'il avait connu en cette terre. Tous ses amis et ses ennemis, ses rencontres, ces femmes qui l'avaient aimé, ces hommes qui l'avaient haïs. Il en avait connu beaucoup et souvent les plus puissants. Ils étaient en majorité tous morts ou partis vers d'autres rivages. Et il était temps pour lui de faire de même. Il reviendrait, il le savait.


"Nous nous reverrons, Hyrule...Lors d'un jour nouveau.

Il se retourna : tous ses hommes l'attendaient à l'entrée du temple. Une centaine de ces plus fidèles guerriers. Ses fils en quelque sorte. Tous heureux de repartir mais Altaranth sentit dans leur regard qu'ils seraient également affectés de quitter cette terre. Certains y avaient passé 5 ans.

Mais alors, il sentit également une autre présence. Une à laquelle il n'était pas habitué.


Zelda Nohansen Hyrule

Princesse de la Destinée. ∫ Édile de Nayru.

Inventaire

(vide)

Une ombre passa rapidement entre les maisons sous la faible lueur du jour qui se levait. Bien observateur celui qui aurait repéré la forme qui se déplaçait avec vitesse et agilité profitant des moindres recoins formés par les maisons. Sheik n’avait pas la capacité de disparaître, mais il aimait entretenir le mythe, et il était bien utile de ne pas être vu lors d’une escapade secrète. Son agilité compensait son absence de don pour la magie, magie qu’il ne maitrisait que légèrement grâce à son lien avec la Princesse. Il longea un mur, fondit dans la pénombre, traversa un rai de lumière, disparut à nouveau au coin d’un angle de rue… Sa course se transformait en danse, sa danse le fondait dans le décor.

Mais alors qu’il était presque revenu au château, il ralentit et s’arrêta doucement, brisant le ballet qu’il avait entrepris et reprenant une marche qui pouvait sembler maladroite à la suite de ses précédents pas délicats et calculés. Il observa un instant le Temple du Temps à la lueur du jour naissant. Pressentiment ? Peut-être, ou simple déduction suite aux événements récents, il abandonna un instant sa destination première pour passer dans le lieu religieux. Il grimpa délicatement le sentier et les quelques marches qui menaient au temple. De nombreux guerriers étaient rassemblés là, lui se faufila discrètement à l’intérieur.

"Nous nous reverrons, Hyrule...Lors d'un jour nouveau."

Respectant le silence de l’endroit il attendit silencieusement que le Garde Royal finisse son recueillement intérieur. Il resta toujours en retrait alors qu’il suivait son mouvement vers l’extérieur. Ce ne fut que lorsque qu’il remarqua le temps d’arrêt d’Altaranth et qu’il sut que ce dernier l’avait repéré qu’il s’avança de façon plus visible.

« Et vous nous manquerez Altaranth, puissiez-vous bientôt être de retour. Jusqu’à ce jour nous attendrons. »

Il s’était permis de répondre à la phrase prononcée un peu plus tôt par le garde, laissant clairement signaler qu’il l’avait entendue et connaissait les intentions de l’homme.

« Que les Déesses guident tes pas mon ami. »


Llanistar van Rusadir


Inventaire

(vide)

Altaranth vit son ami arriver prudemment par le chemin et fut autant surprit que flatté de voir qu'il avait prit la peine de venir. Sans nul doute le Sheikah savait il que le départ de son ami était imminent. Après tout, c'était la force de sa magie qui avait apaisé le Natherin et qui avait accomplit ainsi ce que des siècles n'avaient pu accomplir: réconcilier Altaranth et l'Autre. A cet instant, il sentait que ce dernier se fondait déjà en lui et que la fusion entre eux deux ne serait qu'une question de jour. Enfin, le démon pouvait regarder l'avenir avec espoir, comme jamais depuis une éternité. Cette aube était la première qu'il contemplait à sa juste valeur et cela grâce à la musique de Sheik. Une musique qui était empreinte de bien plus que des sons de la lyre. Il y avait dedans la puissance et la volupté du Divin, la force et la volonté d'un jeune homme et les sentiments purs et la grâce d'une jeune fille...

Altaranth les voyait à présent tous les deux. Sheik, la face forte et Zelda la face sensible. Deux êtres en un. Comment avaient ils réussit pareil exploit, le démon l'ignorait mais le fait était qu'aucun ne semblait inférieur à l'autre et qu'ils parvenaient à vivre en symbiose parfaite. Alors le démon s'approcha de Sheik et l'étreignit dans ses bras. Ce départ lui déchirait le coeur à dire vrai mais il était nécessaire. Il avait déjà trop attendu, ses enfants au nord avaient besoin de lui tandis qu'Hyrule pouvait survivre sans sa présence encore quelques temps.


"Je garderais ta mélodie dans mon coeur pour l'Eternité Sheik. Merci pour tout ce que tu as fait pour moi...En si peu de temps. Nous nous reverrons, je te le promet sur mon sang!

Et alors, sans quitter Sheik des yeux, Altaranth alla chercher plus loin que les apparences. Il plongea dans le regard rouge de son ami pour trouver celle qui y habitait à cet instant, la Princesse Zelda.

"Merci pour tout, Zelda. Tu es un petit brin de femme bigrement impressionnant! Nul doute que ce trône, tu mérites d'être assise dessus. Et si un jour tous te disent le contraire, souviens toi que moi, je crois en toi et en la vision que tu as d'Hyrule. Tu peux faire de grandes choses et le destin me chuchote déjà que tu y arriveras. Merci.

Sans plus s'attarder et refoulant quelques larmes, Altaranth monta en selle et prit la route qui le menait hors d'Hyrule, loin au Nord, dans son pays, auprès de ces enfants. Son oeuvre était commencée, il ne reviendrait plus que pour l'achever...Mais Dieux qu'ils allaient lui manquer ces Hyliens!


1