Récompense bien méritée

début du printemps - Ce jour-là... (voir la timeline)

Zelda Nohansen Hyrule

Princesse de la Destinée. ∫ Édile de Nayru.

Inventaire

(vide)

Sur le chemin qui les mèneraient au château, Dun avait questionné la princesse.

« Depuis tout à l’heure, je ne cesse de vous parler comme à une personne rencontrée dans la rue, cela ne vous énerve pas n’est-ce pas ? »

La question l'avait vaguement faite sourire. Elle s'était contentée d'une réponse simple, la voix pensive.

"Pourquoi devrais-je m'énerver? Suis-je si différente d'une personne rencontrée dans la rue...?"

Après quoi elle avait continué le chemin et elle pénétra finalement dans la bibliothèque avec le jeune homme. La pièce, située à l'intérieur du château, était particulièrement immense. Elle se composait de trois pièces reliées entre elles.

La première avait purement un statut de bibliothèque et contenait plusieurs étagères garnies de livres.

La deuxième comportait deux étages fournis eux aussi en livres rangés sur des étagères, mais il y avait également de nombreuses tables destinées à la consultation des livres. En effet il était bien entendu interdit de sortir des livres de la bibliothèque, ils étaient bien trop précieux et devaient être lus sur place.

La troisième pièce enfin, était une sorte d'entrepôt qui contenait divers ingrédients et potions.
La bibliothèque était très propre et bien en ordre, cela elle le devait au travail remarquable de la bibliothécaire Lyllyn, elle aurait eu plus de mal à guider Dun avant l'arrivée de cette dernière. D'un pas assuré elle parcourut les allées. Lorsqu'elle s'arrêta, ce fut pour désigner d'un grand geste plusieurs rangées d'étagères, environ une vingtaine.


"C'est là ... Toutes les connaissances magiques réunies par la famille royale. Je ne peux pas être plus précise sans avoir plus de détails."

Ne lui laissant pas le temps de s'attarder là, elle le prit par la main pour le tirer à la deuxième salle, la salle d'étude, et lui désigna alors une partie des étagères de l'étage.

"Là ce sont les livres théoriques contenant toutes les informations nécessaires, le plus souvent les bases, pour comprendre les autres livres plus compliqués de la salle précédente."


Dun Loireag Dragmire


Inventaire

(vide)

Alors qu'ils arrivaient enfin à la Bibliothèque, Dun réfléchissait à la réponse que lui avait fournie la princesse: Une personne rencontrée dans la rue ? Oui, la jeune femme en était différente, bien qu’elle ne veuille pas le reconnaître. Bah, cela ne faisait rien, de toute façon, dans quelques jours, Dun ne la reverrait sans doute plus jamais s’il trouvait ce qu’il cherchait. C’est pourquoi il ne répondit pas à Zelda, ou plutôt, il ne savait pas quoi répondre. Toutefois, lorsque enfin les deux jeunes gens pénétrèrent dans la première salle, le mercenaire fut subjugué. En effet, il avait entendu bien des rumeurs sur le château, mais jamais il n’aurait pensé que c’en était à ce point. Toutefois, la Princesse ne le laissa même pas se remettre de ses surprises que déjà elle l’entraînait vers une seconde… non, une troisième salle !
Un frisson parcourait la nuque de Dun alors que la Princesse lui faisait part des fonctions respectives à chaque pièce. Ce lieu était un véritable sanctuaire pour le jeune homme !


"C'est là ... Toutes les connaissances magiques réunies par la famille royale. Je ne peux pas être plus précise sans avoir plus de détails."

Dun se retourna alors en jubilant, décidemment, il trouverait sûrement ce qu’il voulait ici. Et apparemment, la Princesse était disposée à l’aider, alors autant en profiter. C’est pourquoi il ouvrit le petit sac qu’il transportait habituellement au niveau de ses hanches, et en sortit un rouleau. Il l’avait reçu dans un lointain pays oriental, et en voyait aujourd’hui l’utilité : Le dépliant sur toute sa longueur, on pouvait voir que sa surface était encore vierge, mais le voyageur savait fort bien qu’il le remplirait très vite.

« Puisqu’il n’y a personne, j’aimerais que vous m’aidiez à trouver les livres d’un certain auteur… Son nom est ‘Natheim Kuroi’. Peu importe le type de livre que vous trouverez, j’aimerais en avoir le plus possible, si vous avez encore un peu de temps... »

Apparemment, dès son entrée en ces lieux, le rapport Princesse-Mercenaire avait disparu, et Dun avait tendance à confondre ‘Guide’ et ‘Assistant’… Pourtant, il était tellement excité, comme un enfant découvrant de ses mains un jouet qu’il a toujours désiré. D’ailleurs, aussitôt les consignes données, il parti vers l’étagère la plus proche : Même si cette salle ne contenait que des bases, elles seraient primordiales pour lui. De toute façon, Dun avait tout son temps pour explorer l’autre salle.
Mais, lorsqu’il leva les bras pour attraper des livres situés en hauteur, il se rendit compte que ses douleurs aux bras avaient disparu.. C’est vrai, ‘elle’ l’avait guéri momentanément, et cela avait eu le don d’éveiller la curiosité de Dun, qui ne pu s’empêcher d’ajouter :


« Princesse, la magie que vous avez employé tout à l’heure, était-ce de la magie Ancestrale ? »

Il n’avait pas envisagé le fait qu’elle ne connaisse pas ce que cela pouvait être, et avait posé la question spontanément. Personne n'était présent, et elle avait dit qu'elle voulait être parlée comme à une personne commune.
Après tout, avec une Bibliothèque aussi grande que celle-là, lui aurait déjà fait installer sa propre chambre ici depuis longtemps.


Zelda Nohansen Hyrule

Princesse de la Destinée. ∫ Édile de Nayru.

Inventaire

(vide)

Zelda ne dut pas attendre longtemps avant d'obtenir les précisions qu'elle avait demandées. On aurait pu croire qu'en tant que princesse, elle avait demandé cela par pure politesse mais il n'en était rien, elle désirait réellement l'aider.

"Natheim Kuroi..."

Elle le répéta à haute voix comme pour bien imprimer le nom dans sa tête. Puis elle réfléchit un instant pendant que Dun se dirigeait déjà vers une des étagères contenant les livres théoriques. Se rappelant où pouvaient être rangés les livres qu'il désirait, elle se dirigea vers la porte qui menait à la première pièce quand le jeune homme reprit la parole.

« Princesse, la magie que vous avez employé tout à l’heure, était-ce de la magie Ancestrale ? »

Elle s'arrêta et resta un instant pensive. En vérité elle n'en savait trop rien... Quoi que cel puisse être, elle savait le faire depuis si longtemps que c'en était presque devenu naturel. Elle se retourna vers lui pour répondre.

"Eh bien... Peut-être... En réalité je ne sais pas vraiment, on me l'a appris il y a bien longtemps, quand j'étais encore toute petite fille, j'ai même du mal à bien m'en souvenir... Mais je sais que c'est ma mère qui m'a transmis ce savoir."

Elle avait prononcé sa dernière phrase avec un regard un peu triste mais qui disparut bien vite et elle s'empressa de quitter la pièce. Elle ne revint qu'au bout d'une dizaine de minutes avec un grand tas de livres dans ses bras qu'elle déposa sur la table avec un soupir de soulagement.

"J'en ai peut-être oublié..."

Elle retourna dans l'autre pièce mais revint bien plus vite cette fois en tenant un long parchemin entre ses mains. Elle commença à observer sucessivement le parchemin et la tranche des livres, et à l'attention de Dun elle ajouta sans s'arrêter.

"C'est la liste des livres de Natheim Kuroi, notre bibliothécaire est très appliquée..."


Dun Loireag Dragmire


Inventaire

(vide)

Alors qu’il était sur le point de retirer un libre ayant le nom de Natheim Kuroi sur la reliure, le jeune homme stoppa son geste lorsque Zelda parla de sa mère. Restant quelques secondes immobiles, Dun réalisa tout d’un coup qu’on parlait toujours de la Princesse d’Hyrule, mais jamais de la Reine de ce pays… Comprenant alors son erreur, il fut néanmoins surprit de voir la Princesse partir sans un mot dans l’autre pièce. Sans doute devait-elle mieux savoir que lui où chercher.
Ce qu’elle démontra d’ailleurs… Alors que Dun n’avait trouvé que quatre ou cinq livres, la jeune femme en avait trouvé elle un tas assez pesant. Décidemment, si elle n’était pas Princesse, le métier d’assistante aurait été faite pour elle. Mais à peine eut-il le temps de prendre un livre au hasard que déjà Zelda revenait d’une seconde exploration bibliothécaire.


« Eh bien, la Bibliothèque Royale est à la hauteur de sa réputation, tout ces livres ont été rédigés à la main, par leur auteur, et sont donc extrêmement rares dans le monde. »

Ce fut comme pour prouver ses dires qu’il retira de son propre sac quelques livres lui appartenant. Oh, il était aisé de constater que leur état était assez médiocre. En effet, certains ne possédaient plus de couvertures, et d’autres encore, perdaient leurs feuilles. Mais cela ne faisait rien, car c’était leur contenu qui comptait…
Se mettant à côté de Zelda pour observer le rouleau qu’elle lisait elle aussi, on pouvait y voir les numéros des livres correspondants, et ce fut à ce moment là que Dun se dirigea vers la table, afin de ranger les livres au fur et à mesure…


« Si cela ne vous dérange pas trop, j’aimerais voir ce don à nouveau, plus tard… »

En fait, le jeune homme sentait déjà les marques noires tirer légèrement sur sa peau, et c’était pourquoi il aurait voulu étudier ce remède de près. Toutefois, il y avait plus urgent : Il venait de reconstituer quelques morceaux de la collection du même auteur, et même s’il subsistait des trous, cela ne le découragea pas, il y avait ici dix fois plus que ce qu’il espérait ! C’est pourquoi Dun regarda les numéros manquants et se dirigea vers les étagères indiquées : Hélas, lorsqu’il essaya d’en retirer un tome, ces derniers avaient été si serrés que lorsque enfin il pu obtenir satisfaction, les livres de la même étagère décidèrent d’accompagner leur petit frère dans une chute bruyante.

*Très appliquée hein ? Il y avait quand même un petit peu trop de livres serrés ici…*

Ravalant néanmoins ses remarques, il s’excusa et commença à ranger, pour enfin inspecter l’objet qui lui avait valu toutes ces peines. C’est pourquoi il commença par le tome zéro, signe de l’esprit tordu de l’auteur, mais quel auteur aussi… Il commença néanmoins à parler tout en débutant la lecture du prologue.


« Dîtes moi Princesse, il y a-t-il par ici un apothicaire dans ce bourg, ou dans l’un des villages alentours ? Je crains fort que les objets étant en ma possession ne suffisent pas… Il me faudrait un guide par la même occasion, je serai disposé à y mettre le prix. »

Etant néanmoins sans le sou, le jeune homme se demandait s’il n’aurait pas dû demander une récompense en argent par la même occasion… Bah, ce qui est fait était fait, et mieux valait pour lui que la Princesse lui dépêche un serviteur ou autre tiers personne pour le guider. Car à l’allée, Ygdrassyl fut présent, mais au retour…


Zelda Nohansen Hyrule

Princesse de la Destinée. ∫ Édile de Nayru.

Inventaire

(vide)

Zelda était encore en train de comparer les titres des livres rassemblés sur la table et ceux de la liste rédigée par la bibliothécaire quand Dun émit la requête de revoir plus tard ce qu'il appelait son "don". Elle arrêta un instant ce qu'elle faisait pour le regarder d'un air étonné.

"Oui .. Bien sûr.."

Ce qui l'étonnait le plus à vrai dire c'était la manière dont il avait formulé sa demande. Elle aurait trouvé normal qu'il demande à être soigné de nouveau mais il en avait parlé comme d'une curiosité qu'on se devait d'analyser. Mais après tout qu'est-ce que cela pouvait bien faire.. Elle jeta à nouveau un coup d'oeil sur la liste. Il lui sembla qu'elle avait repéré les livres manquants, mais avant qu'elle ne fasse le moindre geste, le jeune homme était déjà parti les chercher. Elle l'observa faire et retint une exclamation quand tous les livres tombèrent d'un coup. Elle ne prêta pas vraiment attention à ses excuses mais regarda d'un air inquiet les étagères du second étage, espèrant que les livres étaient plus faciles à retirer sans quoi ça pourrait devenir dangereux.

« Dîtes moi Princesse, il y a-t-il par ici un apothicaire dans ce bourg, ou dans l’un des villages alentours ? Je crains fort que les objets étant en ma possession ne suffisent pas… Il me faudrait un guide par la même occasion, je serai disposé à y mettre le prix. »

Cette question eut le mérite de l'interpeller. Pendant un moment elle eut l'air de réfléchir, regard perdu dans le vague, et on pourrait presque dire qu'un éclair de malice passa dans ses yeux. Elle parla d'un air pensif.

"Oui il y a un apothicaire, et... Je pourrais peut-être vous trouver un guide qui ne demanderait pas de l'argent mais une certaine.. discrétion..."

Elle attendit un petit moment avant de continuer.

"Par là c'est la réserve, il y a beaucoup de produits intéressants, vous pouvez regarder là, pendant ce temps je dois aller.. préparer quelque chose et je reviens. Si à mon retour vous n'avez pas pu trouver dans la réserve tout ce dont vous avez besoin et que vous acceptez la discrétion requise je vous parlerai du guide que je vous propose."

Avec empressement, la princesse sortit de la bibliothèque. De longues minutes s'écoulèrent avant qu'elle ne refasse son apparition, vêtue d'une robe plus sobre que la précédente, simplement bleue et blanche qui aurait pu appartenir à n'importe quelle femme, et sans le moindre signe de royauté. À présent, à moins de la connaître personnellement, personne n'aurait pu reconnaître en elle une princesse.

"Alors..?"


Dun Loireag Dragmire


Inventaire

(vide)

Dun le savait, il n'avait pas de quoi payer un guide, mais voulait à tout prix aller trouver un apothicaire. C'est pourquoi, lorsque la Princesse parla d’une possibilité d’obtenir un guide non payant, le jeune homme fut sur le point d’accepter, s’il n’y avait eu la phrase énigmatique de cette dernière. De la discrétion ? Pourquoi donc ? Ce n’était pas comme si Dun était recherché mort ou vif… Pourtant, avant qu’il n’ait pu poser la moindre question, Zelda venait déjà de sortir de la pièce, et le jeune homme aurait pu jurer qu’elle avait eu un regard malicieux…
S’interrogeant pendant les longues minutes pendant lesquelles il était seul, Dun inspecta alors la réserve, tout piochant et examinant tout ce qu’il croyait qui serait utile. Il y avait de presque tout : Des artefacts magiques, des talismans, des formules, et même de la poudre magique. Pourtant, ce n’était pas ce que le jeune garçon recherchait… Bah, cela pourrait toujours servir après tout, et c’est pourquoi il prit dans sa sacoche une poignée de graines étranges, et qui avaient éveillé sa curiosité.


*Serait-ce elle.. ? *

Dun avait entendu en effet des bruits de pas, qui indiquaient qu’une personne était entrée dans la Bibliothèque. Mais, trop absorbé par le premier tome des livres qu’il avait tant convoité, le jeune homme alla vérifier d’un pas nonchalant… Pourtant, la surprise de voir la Princesse, là, devant lui et lui demandant si ses habits étaient adaptés fut telle qu’il en perdit sa page de lecture. Etait-ce vraiment elle ? La question se posa pendant quelques instants dans son esprit, mais il se rendit bien vite compte de la réalité. Ainsi donc le guide ne serait autre que Zelda elle même?
Pourtant, la surprise passée, un sourire similaire au précédent de la Princesse se forma aussi sur le visage de Dun. Il n’aurait jamais imaginé qu’une fille de sang royal ferait ça, mais en même temps, cela importait-il réellement ? Pour lui, cela ne présentait que des avantages, et eux... Ils avaient un guide, elle ne demandait pas une once d’argent, et en plus… C’était peut-être juste une impression, mais si Dun traitait Zelda comme une personne rencontrée dans la rue, cette dernière en faisait de même pour lui.


« Cela vous va fort bien, en tout cas et c'est parfait, bien malin celui qui vous débusquera. »

Refermant le Tome 0 de la collection de Natheim Kuroi, le jeune homme s’avança vers Zelda avant de jeter un dernier regard à la Bibliothèque. Il lui restait tant à lire, mais pour l’heure… Il y avait plus important.

« Eh bien, si vous êtes d’accord, nous pouvons partir, ou alors les gens de votre château vont venir ici. »

Ouvrant alors le chemin à Zelda, le jeune homme se dirigea vers la sortie du château, où le seul garde le fixa tout en le laissant passer… Se retenant de rire, Dun se demandait ce qui se passerait si le gardien prenait connaissance de leur escapade, car après tout, si le jeune homme avait libre accès au château depuis son retour, la jeune fille qui l’accompagnait pouvait tout aussi bien être sa fiancée, ou tout du moins son assistante.

« Nous voilà sorti… J’avoue que ce que vous faîtes est osé, mais cela ne me déplait guère. »

De toute façon il le comprenait, si lui s’ennuyait déjà après avoir passé quelques jours dans la demeure royale, quel supplice devait être infligé à Zelda. C’est pourquoi il continua à la fixer, attendant son avis quant à la direction à suivre.