Allée fruitée

Dun Loireag Dragmire


Inventaire

(vide)

"Je n'ai pas d'argent sur moi, je ne pourrai donc de toute façon rien acheter."

Cette phrase frappa le jeune homme, en effet, il n’avait pas du tout songé à ce que Zelda puisse aussi avoir envie d’acheter quelque chose. Elle s’était en effet proposée comme guide, et Dun venait de se rendre compte que ce devait être l’un de ses rares moments de liberté, même dans les envies. De plus, il avait pu remarquer qu’elle contemplait les étagères remplies de potions lorsqu’il parlait avec le vendeur, mais sur le coup, cela ne lui avait pas paru très important.
Toutefois, alors qu’il avait demandé s’ils avaient eux-mêmes encore des affaires à traiter, le jeune homme n’écouta que très vaguement leurs réponses. Il s’était lui aussi approché des étagères et les regardait d’un air interrogateur. Après tout, Zelda l’avait mené jusqu’en ville, et même s’ils avaient eu besoin d’être guidés une nouvelle fois, elle s’était dérangée pour l’aider. Peut-être devait-il la remercier ? Pas avec de l’argent en tout cas, non seulement il n’en avait pas, mais en plus ce n’était sûrement pas les rubis en eux-mêmes qui auraient pu l’intéresser. Alors un de ces innombrables parfums dans ce cas… Pourtant, avant même qu’il n’ait pu réagir, une jeune femme était entrée, et venait de faire la même demande à Hana. Cette dernière avait d’ailleurs poliment refusé la proposition… Et, comme s’il le prenait pour lui, Dun reposa la fiole qu’il examinait. De toute façon, ça ne lui ressemblait pas de vouloir faire un cadeau, même si c’était en remerciement. Par ailleurs, la jeune femme attrapa soudainement son bras et se mit en route vers le château après avoir salué leur guide et l’inconnue. Sans doute s’était-elle rendue compte de quelque chose, mais pour Dun, qui n’avait pas encore tout à fait assimilé la responsabilité que Zelda avait, cela restait un mystère total.

__________

Et voilà, ils avaient pu revenir au château sans trop de problèmes. Les gardes n’étaient apparemment pas en alerte, et même s’il y en avait eu qui s’étaient rendu compte de la disparition de la jeune femme, sans doute avaient-ils voulu la rechercher eux-mêmes pour éviter de ne paniquer le royaume entier.
Toutefois, maintenant qu’ils étaient de nouveau dans l’enceinte du château, leur liberté était de nouveau volée. Pourtant, il ne s’agissait pas de voir Zelda dans cette tenue, ou sans une bonne excuse en tout cas.
C’est pourquoi Dun avait suggéré qu’ils passent plutôt par les jardins royaux, qui n’étaient guère fréquentés, même par les gardes. Ce fut sans doute à ce moment là que le jeune homme vit des fruits dans les arbres, car avant, son esprit était bien trop renfermé et était rempli de mauvaises idées. Cette sortie lui avait permit de se reposer finalement, et il en était le premier surprit.


« … Attends. »

Sans rien dire de plus, Dun s’était libéré l’étreinte de la jeune femme, et s’était dirigé vers un arbre fruitier qui avait captivé son attention. Se mettant sur la pointe des pieds, Dun tendit le bras pour attraper deux fruits qui étaient situés assez bas par rapport au reste, plus précisément, il s’agissait d’oranges. Ceci fait, il sortit le paquet qu’il venait d’acheter, et en retira une dague originale, celle-ci avait deux lames, et ces dernières étaient légèrement inclinées l’une vers l’autre. Déglutissant, Dun posa la dague contre l’orange, et commença à… l’éplucher ? En effet, la dague qu’il venait d’acheter avait pour réputation de pouvoir éplucher tous les fruits possibles, et il semblerait que la cette dernière soit à la hauteur de ses espérances.
La peau retirée par le couteau, Dun s’empressa de séparer les quartiers, et de les tendre à Zelda, pour qu’elle puisse en prendre elle aussi.


« Vous n’avez pas eu le temps de prendre un dessert à l’auberge n’est-ce pas ? Les oranges sont délicieuses, c’est l’un de mes fruits préférés, et ça rafraîchit.. »

Oui, en fait, ce qu’il était parti chercher chez l’apothicaire n’était pas réellement un ingrédient, mais plutôt ce couteau, qui lui permettrait de manger autant d’oranges qu’il souhaitait. Il avait perdu sa propre dague au Temple de l’Ombre, et c’était la raison pour laquelle il voulait en acheter une nouvelle. Oh bien sûr, elle lui serait utile dans la conception des divers produits qu’il allait créer, à base d’esters et d’essences diverses, mais il avait tout de même pensé à sa gourmandise.
Jetant un regard au ciel, Dun se rendit compte que la journée allait bientôt se terminer, et le crépuscule débuter. C’est à ce moment là qu’il prit la parole, en n’étant pas très à l’aise, et pour cause :


« Vous êtes de nouveau Zelda en ces lieux, n’est-ce pas ? »

Il connaissait très bien la réponse de toute façon, mais ce n’était pas le plus important, en fait, il ne savait même plus s’il pouvait tutoyer, ou vouvoyer à nouveau, comme si la personnalité de Zelda pouvait changer dès leur entrée ici. C’est pourquoi, après avoir fait une pause dans sa phrase, le jeune homme finit par rajouter dans un souffle :

« Je vais retourner à la bibliothèque je pense, j’essaierai de prendre quelques oranges pour tenir cette nuit, mais et vous, qu’allez vous faire ? Retourner au château ? »

Rester de nouveau seul ne l’enchantait guère, mais après tout, Zelda était une Princesse, et il savait qu’elle devrait à nouveau s’occuper des affaires du château, si affaires il y avait.


Zelda Nohansen Hyrule

Princesse de la Destinée. ∫ Édile de Nayru.

Inventaire

(vide)

Zelda fut rassurée quand ils passèrent dans le jardin, il était clairement visible que personne n'était à sa recherche et que donc sa petite promenade était passée inaperçue. Maintenant il ne lui restait plus qu'à...

« … Attends. »

Mais elle s'arrêta aussi bien dans sa marche que dans ses pensées pour regarder Dun qui allait apparement recueillir des fruits dans les arbres, puis utilisait l'outil qu'il avait acheté. Zelda se souvint toutefois des manières qu'avait fait le marchand. C'était donc simplement pour un couteau qui ne lui semblait pas vraiment dangereux à première vue, elle se dit qu'il pourrait sûrement bientôt être importé sans problèmes. Mais avant qu'elle ait pu aller plus loin dans ses pensées, Dun lui tendait des morceaux d'orange. Elle les prit, sans pouvoir empêcher la surprise de se marquer sur son visage.

"Merci.."

Elle le porta à ses lèvres et elle se reprocha de ne jamais avoir goûté les fruits des arbres du château. Peut-être qu'elle en avait déjà goûté, mais alors ç'avait été pendant un repas au château, elle ne savait pas trop si les cuisiniers se fournissaient en fruits par les arbres du jardin... Elle les avait toujours vus comme purement décoratifs.. Mais avant qu'elle n'ait pu lui dire qu'en effet elle trouvait ces fruits délicieux elle aussi, Dun reprit la parole.

« Vous êtes de nouveau Zelda en ces lieux, n’est-ce pas ? »

"Je crois bien oui..."

« Je vais retourner à la bibliothèque je pense, j’essaierai de prendre quelques oranges pour tenir cette nuit, mais et vous, qu’allez vous faire ? Retourner au château ? »

Elle n'avait pas vraiment le choix de ce qu'elle allait faire, du moins elle allait inévitablement devoir rester à nouveau "prisonnière" du château un bon moment.

"Oui, je dois retourner au château.. Et puis il va falloir que je me change. Mais je passerai prendre de vos nouvelles, enfin si vous n'y voyez pas d'inconvénients."

Sur ce, elle reprit la route vers le château, elle ne devait pas trop traîner puisqu'elle ne souhaitait toujours pas rencontrer de garde avant de s'être remise en tenue "correcte".


1