De journée ensoleillée et de rencontre

Libreuh!

début du printemps - Ce jour-là... (voir la timeline)

Une nouvelle et surtout bonne journée s'annonçait. Pas du nuages à l'horizon, un magnifique ciel bleu mercé par les douces mélodies du vent et des oisillons, et bien que l'été décline, les températures avaient encore un petit air estivale. Et comme toutes les précédentes, le petit chef des Kokiris comptait en profiter pour faire ce qu'il savait faire de mieux : s'amuser!

Le soleil à peine levé et la forêt à peine réveillé, il se leva d'un bond, enfila son bonnet, fourra son lance-pierre dans sa poche de gauche, ne laissant sortir que l'élastique de la petite arme. Et, d'un pas rapide, un sourire que l'on ne pouvait qualifier que de sérieux, il sortit, précédé par sa fée à la lumière dorée qui l'accompagnait depuis un petit nombre d'années déjà.
Et à peine sorti de l'ombre de l'arbre qui lui servait d'habitation (une habitation simple mais confortable), qu'il fut interpellé par une autre Kokiri aux cheveux bouclés d'or assise sur le haut d'un arbre se trouvant à côté de celui de Mido, les pieds balançant dans le vide, elle aussi un grand sourire ornant son visage.



-« Mido, tu vas bien aujourd'hui?! »


Le petit Kokiri se contenta de répondre par un simple sourire, comme il en avait l'habitude. Chaque matin ou presque, elle lui posait la même question lorsqu'il sortait dehors. C'était presque devenu une sorte de rituel entre ses deux amis. Mido se voulant l'être de tous les Kokiri.

Il traversa le chemin principal de la forêt, gardant toujours un oeil sur l'entrée du village et celle menant au vénérable arbre Mojo. S'étant mis en tête de ne laisser aucun Kokiri sortir du village (ayant jugé, aux dires du vénérable arbre Mojo, que l'Hyrule était bien trop dangereux pour eux. Bien qu'une rumeur parle de plusieurs Kokiris qui auraient survécu) et personne vers l'arbre Mojo, s'il ne le jugeait pas apte à passer (critères que le chevelu orange avait fixé tout seul...).

Bien entendu, il laissait les personnes extérieurs au village entrer, du moment que celles-ci lui inspiraient un minimum de confiance et ne semblaient pas représenter un danger quelconque pour les autres Kokiris. Enfin, jusqu'à maintenant, il n'y avait jamais eu de problèmes.

Puis, d'un coup, sans raisons apparentes, sa petite fée, habituellement calme (tout l'inverse de celui avec lequel elle passait du temps) se mit à se mouver dans tous les sens, effectuant des cabrioles aériennes complétement folle, comme si elle avait été prise d'un quelconque sort, avant de partir à une vitesse folle à l'opposé de là où se trouvait Mido et pour venir se cacher à l'arrière d'une petite maison.

Ce dernier dût traverser à nouveau tout le village, en sens inverse cette fois-ci. Il passa le petit fleuve à l'aide des pierres qu'y, plus grande, en ressortit, passa les herbes hautes pour enfin arriver à la maison et pour se mettre à la contourner, toujours en courant, impatient de savoir ce que voulait lui montrer sa fée (cette dernière n'est pas très bavarde) mais finit par se heurter à quelque chose, où plutôt quelqu'un.

Une personne dont il ne put distinguer que la silhouette, cette dernière se tenant à contre-jour. « Mince... » se dit-il tout bas, il avait laissé passer quelqu'un. Non pas que cette personne était forcément un danger, mais surtout qu'il était un peu trop dur avec lui-même.

Mais il n'osa pas lui demander ce qu'il (elle, il ne savait pas) faisait ici. Un peu étourdi par sa chute, il attendait de retrouver ses esprits pour savoir si ce n'était pas un Kokiri.

Ce compte est un compte narrateur : les personnages joués par le narrateur ne peuvent pas être utilisés par les joueurs ou joueuses dans leur post (sauf autorisation d'un admin) et les jets de dé du narrateur sont contraignants.



Encore une belle journée qui s'annonçait. La sage s'était levée aux aurores, lorsque l'astre diurne avait darder de ses rayons sur son visage à travers le mince tissu de son rideau. D'un bond, d'un seul, elle était levée. Elle n'avait pas mis longtemps à se préparée et était partit. A cette heure le village dormait encore paisiblement, aussi marcha t-elle seule dans les allées vertes de son village jusqu'en direction de la forêt.

Saria avait passer quelques heures à ramasser diverses plantes. Elle ne les avaient pas cueillies, mais précautionneusement ramassée avec leur racine. La kokiri escomptait les replantés dans le village, pour lui donner un peu de vie, de couleur et de senteur. Il lui semblait devenir trop terne, et trop de terne par les temps qui courait ne faisait que déprimer.

La sage se fraya un chemin à travers les fourrés, jusqu'au pied de son père, endormi comme la plupart du temps. Elle lui jeta un sourire, repensant à son enfance, si loin déjà, lorsque le vieil arbre la guidait encore, et que la forêt ne lui était pas devenue si familière qu'elle en connaissait chaque millimètre carré les yeux fermés. Elle sortit de sa torpeur lorsqu'un flash lumineux, celui d'une petite fée la réveilla, avant qu'un violent coup ne la fasse tombée au sol, laissant ainsi déversé sur le sol sa précieuse cargaison. Saria ne prêta pas un regard pour celui qui l'avait bousculer et se jeta sur ses amies, étalées sur le sol, abimées pour certaines.


" Oh non, mes plantes ! Humpf... Certaines ne pourrons plus être replantées dans un tel état... "

Son habituel sourire avait disparu et elle n'avait plus qu'une mine attristée, tenant entre ses doigts fin un cléome en désormais bien piètre état...

Ce compte est un compte narrateur : les personnages joués par le narrateur ne peuvent pas être utilisés par les joueurs ou joueuses dans leur post (sauf autorisation d'un admin) et les jets de dé du narrateur sont contraignants.



Roshu Aaron


Inventaire

(vide)

Journée Ensoleillée en perspective , pas assez chaud pour faire perdre l'esprit de Roshu et heureusement car l'un des fois où il était venu dans la forêt c'était avec une perte de mémoire momentané . Il n'avait pas de mission ou de requête dans la forêt , il était venu paisiblement . Dans la plaine , il soufflait un vent , il avait l'impression de faire de la musique . Le tronc d'arbre marron était l'entrée principale de la Forêt . Il s'avança puis l'ambiance changeât brutalement . On entendit les corbeaux croasser et une poule criant de sa voix un cocorico . Il continua son chemin , s'attendant à être interrompu par le petit Kokiri qu'il avait croiser 2-3 fois , juste à cette endroit là , à la fin du tronc d'arbre .

Mais il ne vit personne , juste quelques Kokiris courant mais pas cette personne . Il était toujours ici à intercepter les individus entrant dans les Forêts ou d'empêcher les Kokiris de partir de leur nid . L'herbe était toujours aussi vert , d'un vert foncé plus exactement , les fées se baladaient partout et l'ambiance semblait heureuse et amicale . Il marchait , l'esprit un peu perturbé par les dernières évènements qui s'était passé mais il était venu ici pour oublier ces évènements .

C'est alors qu'il vit 2 autres personnes , un semblait être un Kokiri tandis que l'autre était assis mais n'ayant partiellement prit connaissance . Il s'approchait de la scène et reconnût le Kokiri qui était le garde de l'entrée .


" Ah tient vous êtes là vous ? C'était comment votre nom... "
D'un geste du doigt , il montra cette personne
" Il n'a pas besoin d'aide ? "


Le petit Kokiri n'avait pas tout à fait retrouvé ses esprits, secouant sa tête comme pour tout « remettre » en place. Mais tout de même assez pour savoir que cette voix appartenait à Saria...
Et à la vu de ces dires, elle ne semblait pas très contente. Mido, ses esprits à peu près retrouvé, toujours assis au sol, pensa dans un premier temps à la fuit mais l'oublia bien vite, Saria finirait par le retrouver. Il préféra s'excuser, simplement. Quand bien même cette dernière ne semblait pas lui prêter attention...

Plaçant sa main droit derrière sa tête, l'expression gênée, il lui dit.



-« Excuse-moi Saria... Euh, jeuh... J'ai pas fait exprès... -Une phrase simple, mais qu'il espérait être efficace...-


Mais un autre, un inconnu, qui à sa taille, ne semblait pas venir de la forêt. Il avait une chevelure d’une couleur pour le moins inhabituel, un bleu océan... -finalement, il avait bien laissé quelqu’un passer sans le vouloir...-
Puis, après qu’il l’ait pointé du doigt, Mido se leva, toujours embêté après avoir bousculé Saria, toujours en train de chercher qu’elles plantes étaient toujours en vie... cet inconnu semblait connaitre Saria, puis il ne semblait pas représenter un quelconque danger, son regard ne semblait pas être habité par le moindre vice.



-« Nan merci, je n’ai pas besoin d’aide. -Et en étant toujours aussi directe- Comment tu t’appelles?

Ce compte est un compte narrateur : les personnages joués par le narrateur ne peuvent pas être utilisés par les joueurs ou joueuses dans leur post (sauf autorisation d'un admin) et les jets de dé du narrateur sont contraignants.



Il se trouvait que celui qui l'avait bousculé était son ami et protecteur du village, si l'on exceptait son père, Mido. Le pauvre s'était excuser tout penaud. Elle se retourna ensuite, après avoir fait un léger tri de ses amies encore en état, pour le gratifier d'un de ses habituel sourire. Certaines étaient mortes, mais elle pourrait toujours aller en chercher d'autre, ce n'était pas une tragédie, elle n'allais pas se disputer avec son ami pour cela.

" Ne t'en fait pas, ce n'est rien. Elles ne sont pas toutes irrécupérables, et remplaçables. "

La sage récupéra comme elle put les survivantes, aidé par Mido, lorsqu'un jeune homme vint les rejoindre. Elle se souvint de lui, cette tignasse, et surtout cette marque... Le jeune homme à la chevelure azuré s'adressa au chef kokiri et inversement. Aussi la kokiri se permit elle de présenter le nouveau venu.

" Oh, laisse moi te présenter Roshu Kaeron, c'est bien cela ? "

Elle tourna son regard vers l'homme cité, espérant ne pas s'être trompé. Pour tout avouer, elle ne l'avait vu qu'une fois, et ses pensées avaient très vite été préoccupée par d'autre chose...

Ce compte est un compte narrateur : les personnages joués par le narrateur ne peuvent pas être utilisés par les joueurs ou joueuses dans leur post (sauf autorisation d'un admin) et les jets de dé du narrateur sont contraignants.



Roshu Aaron


Inventaire

(vide)

La pauvre personne qui était à terre était Saria . Du moins dans ses souvenirs puisque la dernière fois et la seule fois qu'il se sont vu c'était avec le chevalier à l'armure dorée . Plusieurs plantes étaient terre , de différente sorte comme des fleurs . Le jeune sorcier lui tendit la main au Kokiri toujours inconnu pour lui , un petit Kokiri aux chevelure rousse ayant une douzaine de printemps en apparence à priori vu que ce peuple ne grandissait pas à l'age adulte , enfin même si son nom était sur le bout de sa langue , pour se présenter mais la jeune fille était plus rapide et présenta le jeune homme à Mido . Avec une petite faute dans son nom , il rectifia le tir :

" Oui Roshu Aaron et non Kaeron " Cette petite faute lui fît apparaître un petit sourire au visage , non moqueur mais c'était la première fois qu'on se trompe dans son nom

" Et vous , vous êtes ? "

A ces pieds il y avait encore une plante , toujours verte et non morte . Il le prît et le donna à Saria

" Qu'allez vous en faire de tout ça ? "


Il ne pût s'empêcher de souffler, finalement, c'était juste qu'il n'aimait pas vraiment qu'on le sermonne. Mais pour tenter de se faire pardonner un minimum, il aida Saria à ramasser les plantes qu'il voyait encore en vie, écoutant d'une oreille inattentive les présentations de la personne aux cheveux océan.

Roshu Aaron, donc... Quel prénom peu commun, c'était la première fois qu'il l'entendait. Puis la couleur de ses cheveux, ce bleu océan, qui se trouvait être peu commune comme couleur pour une chevelure, peut-être n'était-il pas d'ici.
Ce dernier lui posa une question, a laquelle il ne répondit pas tout de suite, laissant quelques secondes de silence, allant ramener les dernières plantes rassemblé soigneusement dans ses bras à son amie.

Se sentant comme pardonné, d'une certaine manière, il fut repris de l'énergie qui lui était propre, et, tout en répondant à Roshu, se mouvait de gauche en droite.



-"Je me nomme Mido, chef des Kokiris! Ravi de te rencontrer."


Puis la personne à la chevelure peu commune se retourna vers Saria, lui posant une question, qu’il se posait lui aussi... Il la voyait souvent avec des plantes dans les bras, sans jamais savoir ce qu’elle en faisait.

Puis il fut rejoint par sa fée dont une lueur dorée se dégageait, la fée qui était avec lui depuis sa naissance, l’une de ses meilleurs amis! Et c’était sûrement cet étranger, un Hylien sûrement, qu’elle avait voulu lui montrer.

Ce compte est un compte narrateur : les personnages joués par le narrateur ne peuvent pas être utilisés par les joueurs ou joueuses dans leur post (sauf autorisation d'un admin) et les jets de dé du narrateur sont contraignants.



Saria s'était sentie stupide après la correction du jeune homme. Aaron, et non Kaeron... Au moins elle s'en souviendrais pour la prochaine fois. Roshu ramassa par ailleurs une survivante pour la rendre à la sage, qu'elle accepta en lui faisant un grand sourire pour le remercier.

Mido se présenta alors à son tour, ne manquant pas de rajouter son titre de chef des kokiris. Il s'était autoproclamé chef, à dire vrai, ce qui avait énormément amuser Saria. Mais, même s'il ne l'était pas, on pouvait dire qu'il prenait son rôle à cœur, elle comme tous les autres avait toujours put compter sur lui. Certains se moquait de ce trait de caractère, mais pas la kokiri, pour elle cela avait toujours été une grande qualité qu'elle admirait énormément chez lui.

Les deux garçons demandèrent au fil de la conversation à la sage ce qu'elle allait bien pouvoir faire de toute cette cargaison. Elle fut étonnée que Mido lui pose la question, alors il n'avait pas remarquer ? C'était bien dommage... Elle qui avait même pris le soin de mettre de belles plantes à côté de chez lui pour rendre l’endroit plus agréable...


" Je vais les replanter à divers endroit du village. Ainsi, je diversifie la flore et le village est plus agréable, vous ne trouvez pas ? Un endroit est toujours mieux pour vivre lorsqu'y prospère de doux parfum floral enfin, selon moi... "

Par ailleurs, en cas d'attaque, il était toujours mieux d'avoir certaines plantes médicinales à disposition, c'était aussi une raison, mais Saria ne voulait affoler personne. Ce n'était pas la peine que ses amis s’inquiètent. Qu'ils continue de vivre dans l'insouciance, elle et ses souvenirs de ce temps révolu se chargerait de prendre soin d'eux et de veiller à leur sécurité.

Ce compte est un compte narrateur : les personnages joués par le narrateur ne peuvent pas être utilisés par les joueurs ou joueuses dans leur post (sauf autorisation d'un admin) et les jets de dé du narrateur sont contraignants.



Roshu Aaron


Inventaire

(vide)

Ah voila son nom , il savais bien qu'il commençait par un M mais il pensait à un autre nom comme Milo ou Mino , un truc de ce genre . Et c'était lui le chef des Kokiris ... Chef à cet age là doit être un lourd fardeau à porter sur le dos frêle d'un gamin , chef d'un peuple qui plus ait . Il doit avoir de lourde responsabilité , comme tous les chefs d'ailleurs . Protection , l'entraide et l’assiduité sont la clé pour pouvoir être digne de porter le titre de " Chef " . Les pensées de Roshu s'égarent un peu , car lui était aussi chef de son équipe à Solar , auto-proclamé , avec sa bande d'ami . Sa voix se mêla avec la voix de Mido au moment où il posait la question à propos des plantes tenues dans les mains du Sage de la Foret , elle répondit alors :

" Je vais les replanter à divers endroit du village. Ainsi, je diversifie la flore et le village est plus agréable, vous ne trouvez pas ? Un endroit est toujours mieux pour vivre lorsqu'y prospère de doux parfum floral enfin, selon moi... "

Il fixait les plantes et se mit à imaginer : La forêt Kokiri , déja verdoyante , encore plus verte avec de nouveaux plantes , des bourgeons , des fleurs . Une magnifique flore tout simplement ... En levant sa tête vers le ciel et avec un sourire , il ajouta :

" C'est d'ailleurs pour ça que je suis venu ici "

Il commença à regarder au alentour , l'ambiance calme et paisible de la forêt lui donna un certain charme de ces lieux . C'est alors qu'il se souvient , en regardant le tronc d'entrée qui menait à l'arbre Mojo , l'horrible souvenir . Si on peux appeler ça un souvenir puisque au moment de la rencontre des ennemis , il s'était endormi . Et quand ses yeux se poserent sur l'entrée des bois Perdu , un autre souvenir horrible vint à l'esprit , celui du petit garçon qui était devenu un ... Il secoua sa tête pour enlever tous ça de sa tête , il réfléchissait beaucoup trop . Le jeune sorcier s'assit maintenant sur l'herbe et commença à se relaxer .

" Les seules fois où je suis venu ici , ce n'était que malheur ... Je doit porter malheur Tout en soupirant

" Cependant . "

Un autre souvenir lui effleura l'esprit ... Celle d'un mariage .


Mido n'avait jamais vraiment prêté attention à ces fleurs bariolé et encore moins au fait que ce soit Saria qui les ait plantés dans toutes la forêt. Non pas qu'il trouvait cela laid, au contraire, ça lui était agréable au regard, embellissant la forêt, mais pas assez pour s'y intéresser plus que cela.

Quant à celle aux propriétés médicinales, il y faisait encore moins attention, simplement qu'il ne savait pas les reconnaitre... Il n'avait pas autant de connaissance que Saria (il le pensait comme cela), certes, il en avait, mais dans d'autres domaines, tel que les arbres ou encore les champignons.

Il prêta une demi-attention aux dires de Roshu, son attention s'étant tournée vers le cri de deux Kokiris qui s'amusaient -il était plutôt d, l'un semblait avoir fait peur à l'autre en arrivant dans son dos.

Puis il revint à son amie ainsi qu'à Roshu. Il tenta d'ailleurs de répondre à ce dernier, sans trop être sûr de répondre à la bonne question...



-« Il ne faut pas dire ça! Il faut toujours voir le bon côté des choses! » -Il avait dit d'une voix assez enjoué pour redonner le sourire à presque n'importe qui. D'ailleurs Roshu semblait le retrouver, puis c'était presque toujours de cette manière qu'il vit lorsqu'aucuns problèmes ne se voit à l'horizon.


Puis, il y avait aussi ces récents événements qui lui avaient semblaient être de mauvais augure, mais visiblement, aucun problème n'en avait résulté -ou alors, ceux-ci n'étaient pas visible- puis il préférait vivre dans « une certaine insouciance », non pas qu'il ne voulait rien savoir, au contraire, le vénérable lui avait appris énormément sur l'Hyrule tout entier, mais pas en détail en ce qui concerne les « méchant » ainsi que les « gentils »...

Et à nouveau, son attention changea de cible, sortant de son songe, il regarda à nouveau les deux personnes qui l'accompagnaient. Mais ne semblant pas vraiment avoir de suite au sujet, et Mido préférant toujours ce qui était plein de vie! Lança la première chose qui lui passa par la tête à ce moment.



-« Cette journée est magnifique! Non? » -Il était vrai que cette journée était magnifique, des températures encore agréables malgré l'arrivée de l'hiver, peu de nuages et un ciel parfaitement bleu.


Mais il se sentit un peu bête et rougit lorsqu'il comprit que ce qu'il venait de dire n'aboutirait à rien et, était en un sens, un peu idiot... Mais ce n'était vraiment pas la première fois que cela lui arrivait, c'en était presque monnaie courante et ne s'y était toujours pas habitué, réagissant toujours de cette manière.

Ce compte est un compte narrateur : les personnages joués par le narrateur ne peuvent pas être utilisés par les joueurs ou joueuses dans leur post (sauf autorisation d'un admin) et les jets de dé du narrateur sont contraignants.



Saria continuait de leur sourire, ayant chasser de sa tête ses mauvais souvenirs d'un temps lointain et révolu. Cela lui fit plaisir que le jeune mage appréciais l'endroit et l'ambiance qu'elle s’efforçait de créer ici. Par ailleurs ce dernier eu d'un coup d'un seul un air morose, sous entendant les malheurs qui s'étaient produits ici récemment, malheurs auquel la sage avait été témoin. Tout d'abord ce pauvre enfant changer en skullkid, déambulant désormais sans mémoire dans l'épais bosquet qui entourais le paisible village. Puis pire encore. L'accident avec Arkhams et les phénix, guilde dont Roshu faisait partit. Le souvenir de cette voix, de cette volute noir et menaçante lui glaça l'échine et le sang. Voilà que Saria repartait pour broyer du gris. Mais bien vite sourire repris place sur ses lèvres lorsque le silence fut rompu par Mido. C'est vrai, la journée était magnifique, il fallait profiter ! Et surtout cesser de songer à tous ces malheurs. Elle n'y pouvait plus rien, il ne fallait pas rester à déprimer sur le passé et réfléchir à comment améliorer l'avenir.

" En effet, c'est vrai. Et que prévoyez vous de faire en cette jour... "

De nouveau Saria rencontra le sol. Quelque chose s'était glissé entre ses jambes et l'avait déséquilibrée. De nouveau elle tombait. Sauf que cette fois elle s'était fait vraiment mal, son dos avait claquer sur le sol et sa tête avait heurté une racine saillante. Elle avait un mal de chien et elle vu trouble un bref instant. Qu'est-ce qui avait bien put la faire ainsi chuter à la renverse ?

"Hmmm, ça fait mal..."

Sa main se porta à l'arrière de son crâne qu'elle frotta avec énergie pour faire passer un peu l'énorme bosse qu'elle aurait sûrement le soir même. Blessure peu glorieuse...

Ce compte est un compte narrateur : les personnages joués par le narrateur ne peuvent pas être utilisés par les joueurs ou joueuses dans leur post (sauf autorisation d'un admin) et les jets de dé du narrateur sont contraignants.



Roshu Aaron


Inventaire

(vide)

Ils mis ces 2 mains en arrières , sur l'herbe , se penchait en arrière aussi pour regarder le ciel bleu azur . Le vent soufflait sur ces cheveux bleu marine . D'un certain angle , on ne voyait plus ses yeux . Il se dit :

" C'est le même ciel ... "

Il n'avait pas remarqué au départ , dès la 1ere minute de son arrivée sur ces terres . Lors ce qu'il était allongé , la conscience qui revenait petit à petit , le flash de l'évanouissement se levait , il s'était dit qu'il était encore chez lui mais pas à cause du ciel semblable . Après tous ça peut sembler logique vu que Solar est un des innombrables mondes parallèle à celui de Hyrule . Il commença à somnoler , ces yeux se fermèrent . Il voulait s'enfoncer dans ces pensées , se remémorer de ses souvenirs de Solar . Dans cette position .

Ce qui l'extirpa de ces souvenirs était la question de Saria , il ne savait pas si cette question était destiné au sorcier ou au Chef des Kokiri mais il a été coupé net par un bruit violent , un " BOM " . Il ouvrit ses yeux et se rendit compte que Saria n'était plus là . Enfin Roshu regardait en haut mais elle était par terre . Il se leva brusquement puis tendu la main à la jeune fille pour la relever .


" Comment vous vous êtes retrouvé par terre ? "

Elle avait peut être besoin de soin , un pansement , une potion ...

" Dommage que j'ai sécher les cours de soin , vous auriez pas une trousse de soin ? "


Mido connaissait bien sûr l’un de ces deux événements, celui de l’enfant transformé en SkullKid. Mais, quand il n’y a avait plus moyen de résoudre les problèmes (et là il n’en voyait pas, ces moyens se limitaient à la forêt, il ne connaissait en rien ce qu’il y avait après, si ce n’est que le ciel est toujours le même).
Il préféra donc immédiatement chasser ces idées de sa tête -sans pour autant les oublier- car, cela lui avait appris à faire attention à ne pas laisser entrer n’importe qui dans les bois.

Et le second, il n’en avait jamais eu vent, il avait pu voir quelques personnes passer mais pour lui, il ne s’en était suivit pas un seul problème.

Roshu, lui, avait toujours l’air perdu dans ses pensées. Pour l’en sortir, Mido n’eût rien à faire, c’est sa petite fée qui vint tourner au-dessus de lui, répandant quelque particules de lumières sur Roshu qui n’était qu’éphémère.
Peut-être que cela allait le faire éternuer ?

Occupé à observer Roshu et sa fée, il ne fit pas attention à Saria, ce, jusqu’à ce qu’elle tombe. Il n’avait donc pas pu voir lui non plus ce qui l’avait fait tomber.
Il se déplaça de quelques pas, paniqué, jusqu’à ce qu’il comprenne que cela ne fut pas trop grave, la chute semblait avoir été amorti. Il l’aida tout de même à se relever.


« Ca va ? Tu ne t’es pas fait trop mal ? Qu’est-ce que c’était ?»

Ce compte est un compte narrateur : les personnages joués par le narrateur ne peuvent pas être utilisés par les joueurs ou joueuses dans leur post (sauf autorisation d'un admin) et les jets de dé du narrateur sont contraignants.



La chute de Saria avait tourner l'attention de ses deux amis sur elle, ces derniers demandant dans l’instant comment elle allait.

"Ma foi, ça peux aller à part cette bosse... "

La kokiri entreprit de se remettre sur pied et épousseta avec soin sa petit salopette couleur plaine. Décidément aujourd'hui elle était destinée à s'étaler par terre... Destin glorieux s'il on peux parler ainsi.

"J'avoue que je ne sais pas vraiment ce qui s'est passer... J'ai juste senti quelque chose de duveteux, et je me suis retrouvée au sol... "

Quelque chose non loin dans les fourrés avait bouger, pour preuve, des branches encore du dit buisson s'agitait, comme si quelque chose bougeait en tout sens à l'intérieur. Le coupable avait-il trouver refuge ici ? Bien probable. Saria fit signe aux garçons de ne plus faire de bruit, en mettant son doigt sur ses lèvres. D'un signe de tête elle indiqua l'endroit d'où venait l'agitation. Lentement, sans bruit, et avec assurance la sage s'avança, et lorsqu'elle fut à bonne distance, utilisa ses dons pour écarter les branchages.
Qu'elle surprise n'eut-elle pas en découvrant ce drôle d'animal !

Ce compte est un compte narrateur : les personnages joués par le narrateur ne peuvent pas être utilisés par les joueurs ou joueuses dans leur post (sauf autorisation d'un admin) et les jets de dé du narrateur sont contraignants.



[spoiler][ HRP : Excusez-moi pour ce retard monstre, j’étais dans une période où je n’avais pas grande force de RP et j’ai fini par complétement oublié celui-ci. ^^’ ][/spoiler]

Il souffla, Saria ne s'était pas faite trop mal en tombant, mis à part une bosse. Rassuré, il l'écouta jusqu'à ce qu'elle fasse signe de se taire, ce que lui et Roshu firent aussitôt. Puis elle semblait indiquait un buisson à quelques mètres, buissons qui s'agitaient comme si quelque chose se trouvait à l'intérieur.

Puis Saria, avec la magie qui lui était propre, vint écarter les buissons -sur le moment, même si cela n'a rien à voir avec la situation actuelle, il se dit qu'il faudrait qu'un jour il puisse faire la même chose...-, mais bien qu'elle l'ait fait, on ne voyait pas encore la petite bête entièrement. Simplement le sommet d'une petite boule au pelage blanc.
Qui s'enfuit à nouveau, mais ce qu'il avait semblé voir détaler à toute vitesse l'étonna. Est-ce qu'il aurait rêvé?
Mais pour en être certain, encore faudrait-il la retrouver... Et c'est sa fée qui s'en chargea. Elle se dirigea à toute vitesse un peu plus loin -si vite qu'elle faillit se cogner contre un autre kokiri- pour aller au-dessus des buissons.

Mido s'en approcha silencieusement et sûrement avant de se jeter dessus. Quelle surprise!...
Il tenait dans ses bras un être qu'il était rare de voir, car toujours avec leurs mères, protégeant leur petit de manière si violente. Et puis d'habitude, ces animaux-là ne quittent jamais la forêt.
Ce qu'il tenait dans les bras, c'était un lobo qui ne devait même pas encore avoir une année. Comparé à quelques autres de son espèce que Mido avait pu voir, celui-ci était particulièrement petit -certainement dû à l'âge- et inoffensif.



« Comment il a put arriver au village? »

Ce compte est un compte narrateur : les personnages joués par le narrateur ne peuvent pas être utilisés par les joueurs ou joueuses dans leur post (sauf autorisation d'un admin) et les jets de dé du narrateur sont contraignants.



Lorsque le buisson s'ouvrit, la bête fila à toute allure si bien que Saria ne distingua absolument pas ce que c'était. Par la suite Mido pris les choses en mains, ce qui inquiétai la sage... Et si c'était un animal féroce ?! Mais apparemment non. Son ami semblait avoir capturer un petit Lobo, encore inoffensif.

" Il a dut se perdre le pauvre... "

Elle s'approcha de la bête et posa une main affective sur son doux pelage. L'animal tenta de riposter, effrayer par l'étrange créature qui le touchait et tenta de mordiller la main de Saria, qui la retira bien vite.

" Hey doucement galopin ! je ne vais pas te faire mal ! "

Elle lui fit les gros yeux, mais son sourire habituel revint bien vite.

Ce compte est un compte narrateur : les personnages joués par le narrateur ne peuvent pas être utilisés par les joueurs ou joueuses dans leur post (sauf autorisation d'un admin) et les jets de dé du narrateur sont contraignants.



Roshu Aaron


Inventaire

(vide)

Roshu se leva aussitôt. Sur ces 2 jambes, il donnât des petits coups de main sur son pantalon et sa veste qui embrassaient la terre pour essuyer. Saria porta son index devant sa bouche, signe de faire silence. Les 2 garçons présents s’exécutaient. La jeune fille aux cheveux vertes semble indiquer quelque chose, d'un mouvement léger de la tête. Elle montre le buisson se situant à quelques mètres. Le sage de la forêt usa de sa magie pour écarter les buissons. Roshu avait en tête de le brûler, solution plus radicale pour voir qui s'était faufiler dans ces feuillages.

Que la bête était rapide! Elle s'enfuit aussitôt découverte. Mido essaya de rattraper la bestiole. Le jeune sorcier le poursuivit aussi. Lui qui était venu pour se reposer, il se retrouve à trottiner et à marcher. Dur exercice. Alors il dit en plaisantant


" Je n'ai pas fait tous ce chemin pour vivre ça "

Le chasse fut un succès, le proclamé chef des kokiris captura la bête, elle ressemblait à un sorte de louveteau. Ces créatures ont les appelaient Lobo, de nature agressif mais celui là n'est encore qu'un simple bébé. L'animal s'était perdu selon les propos des kokiris

" On le ramène chez lui? "

Mais il ne sait pas que "chez lui" il faut passer par cet "endroit"


Mido qui venait de réussir à attraper le petit animal dans ses bras regarda Saria passer sa main dans son pelage immaculé, mais cet animal qui n’en restait pas moins un lobo comme tous les autres, avec ses griffes et dents pointus -bien que peu développés pour l’instant- mais surtout avec un instinct tenta certainement pour se défendre de « mordre » la main de son amie Kokiri.

L’animal tenta à plusieurs reprises de s’extirper des bras du jeune chef mais celui-ci réussit toujours à le rattraper, ce plus ou moins avec chance. Puis après quelques minutes passé avec les trois-là, l’animal qui avait du un peu plus s’habituer se calmait et devenait un peu plus docile.


Mais Mido pensait que ce petit animal ne pouvait pas rester ici, au village...
-« Saria, je pense qu’il vaut mieux ramener ce petit lobo dans la forêt et surtout il faut savoir. Sinon sa mère risque de venir le chercher au village, non ?... », Il attendait la réponse de son amie, estimant que celle-ci était souvent de bon conseil sur ce qu’il fallait mieux faire de cet animal. Puis de plus, Roshu semblait penser la même chose uqe lui.

Ce compte est un compte narrateur : les personnages joués par le narrateur ne peuvent pas être utilisés par les joueurs ou joueuses dans leur post (sauf autorisation d'un admin) et les jets de dé du narrateur sont contraignants.



Saria approuva les dire de Mido d'un hochement de tête on ne peux plus sérieux. Elle n'avait pas envie de voir une meute débarquer un matin et sonner la chasse aux habitants des bois. C'était loin d'être une perspective réjouissante.

La sage s'approcha de son ami pour prendre la boule de poil et l’amener vers les bois, mais cette dernière grogna... Décidément, la petite kokiri n'était vraiment pas appréciée. Elle émit un petit rire face à cette réaction.


" Je crois qu'elle te préfère toi... "

Ce compte est un compte narrateur : les personnages joués par le narrateur ne peuvent pas être utilisés par les joueurs ou joueuses dans leur post (sauf autorisation d'un admin) et les jets de dé du narrateur sont contraignants.



Roshu Aaron


Inventaire

(vide)

"La...Forêt?"

Il citait ce que venais de dire Mido. Le jeune sorcier ne pensait pas que le lieu de vie de l'animal étais dans les profondeurs de la forêt, les bois perdus. La zone que Roshu avait cité plus tôt dans sa conversation, où il y a vu les phénomènes comme la transformation du jeune Hyliens en Skull Kid et l'événement avec la mission avec les Phoenix. Il se tournait vers la forêt, murmurant"Tu me porte malheur, chacun de mes pas dans tes bois augmente les probabilités que quelque chose de terrible va s’abattre..."

Roshu se retourna vers les 2 kokiris, lui qui avait proposer aussi de ramener le petit Lobo chez lui, il renonça en prétextant à un mal du bois perdu.

" Je suis désolé, je vais devoir prendre congé."
Il respira un bol d'air et reprit
"Content d'avoir fait ta connaissance Mido"En lui tendant la main mais il ne pouvait pas lui serrer la main vu qu'il avait l'animal sur lui. Roshu lâcha un"Ah oui, la bête..."Et fit signe de la main à Saria

Le Solarien regarda une nouvelle fois la forêt et se dirigea vers la sortie..."


1  2